Auto-entrepreneur

Lancer son entreprise en solo

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Le régime auto-entrepreneur s’adresse à tous
ceux qui envisagent d’exercer une activité
professionnelle de manière indépendante.

L’auto-entrepreneur est un statut ouvert aux demandeurs d’emploi, salariés, retraités, étudiants, homme ou femme au foyer. Même les fonctionnaires qui remplissent certaines conditions ont la possibilité de s’émanciper en exerçant une petite activité professionnelle. La seule condition est de respecter les obligations et règles qui peuvent lui être imposées.

Ceux qui font une déclaration d’auto-entrepreneur peuvent exercer leur activité en tant qu’entrepreneurs individuels. Cette démarche permet de jouir d’une fiscalité et d’un statut juridique avantageux. Il est possible de devenir auto-entrepreneur sans avoir de diplôme. La raison est qu’aucune qualification n’est requise pour accéder à ces avantages.

Leadership : un
atout pour
un entrepreneur

Un leader entrepreneurial est capable de créer de la valeur dans les organisations, la société et les parties prenantes. Il bénéficie de l’esprit d’entreprise tandis que son domaine d’intervention dépasse celui de l’entrepreneur.

Prospecter sa clientèle : par où commencer ?

Un chef d’entreprise doit savoir comment prospecter la clientèle de manière efficace. Ce dirigeant doit aussi se renseigner sur les étapes permettant de commencer une phase de prospection.

Business plan : l’essentiel de l’entreprise

Un business plan doit détailler certains éléments primordiaux comme l’étude de marché, les prévisions financières, le business model… La rédaction du business plan ne commence qu’après la validation du projet.

Pourquoi se lancer dans l’auto-entreprise ?

Avantages du statut

Devenir autoentrepreneur présente certains avantages : comptabilité réduite et simplifiée, simplification du paiement et du calcul des charges sociales, simplification de la création d’entreprise,exonération fiscale...

Paiement des charges sociales

Les cotisations sociales sont déduites du salaire brut des employés. Le salarié et l’employeur se répartissent le paiement des charges sociales.

Comptabilité légère

Contrairement aux autres entreprises, les autoentrepreneurs peuvent être dispensés d’une expertise comptable. Toutefois, ils doivent administrer une comptabilité légère, mais obligatoire.

Plafonds de TVA

Pour être exonérés de la TVA, les autoentrepreneurs qui réalisent des prestations de services provenant de la catégorie BIC ou BNC doivent percevoir un CA inférieur à 33 200 €.

Plafonds de
chiffre d’affaires

L’inconvénient du statut d’autoentrepreneur est qu’il présente quelques limites. Pour en jouir, on ne doit pas dépasser des plafonds de chiffres d’affaires déterminés par la loi.

Couverture sociale

Le micro-entrepreneur qui cotise chez un organisme de protection sociale a droit à une couverture sociale spécifique identique à celle des travailleurs indépendants.

Auto-entrepreneurs
Régime micro-social simplifié

Les auto-entrepreneurs peuvent choisir le régime du micro social. Ce régime règle les cotisations sociales évaluées sur le chiffre d’affaires. Le dispositif permet de réaliser un versement libératoire des cotisations. Grâce au régime, la gestion de la microentreprise sera simplifiée. L’auto-entrepreneur n’a plus à se soucier des charges sociales.

Femmes auto-entrepreneurs

Pour créer une entreprise, il faut procéder par étapes après étapes la préparation du projet, la rédaction des statuts de l’entreprise, l’ouverture d’un compte bancaire, la publication de l’annonce légale, la réalisation des démarches obligatoires. Vous êtes une femme et vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? Tour d’horizon des dispositifs et des démarches qui peuvent vous aider dans la création de votre entreprise sur statutentreprise.com !

Mise en place par l’association France Active, l’aide financière ÉGALITÉ, femme est un statut dédié spécialement aux femmes entrepreneures. Cette garantie remplace le FGIF. Son objectif est d’aider les femmes en situation précaire ou demandeuses d’emploi à accéder facilement au crédit bancaire pour financer la reprise, création ou le développement d’une société, qu’importe leur statut juridique.

Auto-entrepreneurs : Idées de business du futur

Le domaine du service à la personne regroupe plusieurs métiers : coiffeuse et esthéticienne à domicile, aide ménagère, assistant des personnes dépendantes ou âgées, prestataire de dépannage informatique, garde d’enfants, coursier, entretien des jardins, secrétariat administratif d’une famille…

Les personnes expertes dans un domaine peuvent partager leur connaissance en devenant moniteurs ou formateurs. L’apprenti auto-entrepreneur peut ainsi devenir moniteur d’échec ou de bridge, formateur en informatique, proposer une aide à la préparation aux examens, proposer aux élèves un soutien scolaire…

Les auto-entrepreneurs peuvent vivre de leur hobby. Ils peuvent ainsi vendre des produits artisanaux, programmer des ateliers de loisirs créatifs, personnaliser des objets, concevoir des objets écologiques… Les experts en couture peuvent réaliser des prestations de retouche.

Réussir la communication digitale de son entreprise

La digitalisation touche l’ADN de la société. Son objectif implique la redéfinition d’une stratégie managériale tout en garantissant une multitude d’opportunités. La transformation digitale permet de créer de la valeur en prenant compte du business model dans le contexte de numérisation.

La communication digitale se démocratise grâce au développement d’Internet. Ce type de communication tendance est un outil indispensable pour la réussite d’une compagnie. La communication digitale évoque essentiellement la présence d’une marque sur les réseaux sociaux. La sélection du réseau varie selon le produit ou la cible. L’astuce pour avoir une communication digitale qui se démarque est de prévoir une stratégie claire et définie. Pour faciliter la communication, on peut privilégier un langage compréhensible de tous.

  • Recrutement de community manager
  • Modération et animation de contenu
  • Fidélisation des clients