Free-lance, travailleur indépendant, TPE, auto-entrepreneur… Quelles sont les nuances ?

De nos jours, il existe plusieurs façons de gagner de l’argent. Certaines personnes sont soumises à des conditions, comme travailler sous les règlements de la société où elles travaillent, alors que d’autres travaillent à leur guise, elles sont leur propre patron. Free-lance, travailleur indépendant, auto-entrepreneur, T.P.E.,… chaque type a sa particularité et présente certaines différences par rapport aux autres.

Quelques caractéristiques des travailleurs indépendants

Le free-lancer est un travailleur qui répond aux services et aux besoins de sa clientèle dans une société ou une entreprise. Le travailleur indépendant travaille à son compte indépendamment de tout lien de subordination, il exerce son activité sous une multitude de formes juridiques. La T.P.E. (Très Petite Entreprise) est une entreprise qui emploie un nombre de salariés et possède un certain montant de chiffre d’affaire. L’auto-entrepreneur est une personne qui dirige son entreprise individuelle, ce n’est pas un statut juridique, mais un régime fiscal et social. Il paye son impôt au fur et à mesure en fonction de son chiffre d’affaires. Tous ces travailleurs sont indépendants, ils travaillent sous certaines conditions mais ils n’ont pas de patron fixe.

Les différences entre ces travailleurs indépendants

Certes connus sous le même nom de travailleurs indépendants, ces travailleurs sont pourtant tous différents comme leur nom l’indique. Il y a une différence entre free-lance et auto-entrepreneur. Le free-lance propose un service et répond aux exigences de ses clients alors qu’un auto-entrepreneur dirige sa propre micro-entreprise. Les travailleurs indépendants font une déclaration de leur société, ils enregistrent leur entreprise comme toutes autres, mais il y a une différence par rapport aux grandes sociétés. Par contre, un travailleur indépendant est vraiment libre de ce qu’il veut faire, sans aucune loi. Il est l’employé et l’employeur en même temps, s’il travaille, il aura de l’argent, s’il ne travaille pas il n’en aura pas. Son boulot dépend seulement de lui.

Quelques exemples de travailleurs indépendants

Ces travailleurs indépendants sont assez diversifiés. Le free-lancer pourrait être un coursier qui travaille à son compte ou un rédacteur en ligne qui propose ses services de manière indépendante. Le travailleur indépendant ou également connu sous le nom de travailleur libéral est du type forgeron, soudeur, cordonnier, … il travaille sans besoin de patron mais il est son propre employeur. Le T.P.E. comme par exemple un directeur d’école qui emploie un certaine nombre de personnes avec une capitale limitée. L’auto-entrepreneur créée sa petite entreprise et la dirige, par exemple une ferme qui produit du lait ou des œufs, elle doit déclarer son entreprise en payant le fiscal et le social selon le chiffre d’affaire.

Devenir auto-entrepreneur : faut-il ouvrir un compte bancaire professionnel ?
Augmentation de capital : comment procéder ?