Lunettes pour tous, le concept de l’opticien low cost

Lunettes pour tous

Le concept low cost est défini comme la vente de produits à un prix largement moins cher que celui pratiqué par les concurrents ou les autres opticiens sur le marché. Plus précisément, il s’agit d’un concept mis en place par Paul Morlet, un jeune entrepreneur lyonnais, dans le cadre de la création de son entreprise Lunettes pour tous. Pour cela, il a établi une stratégie commerciale originale et efficace, à savoir le Paul Morlet management. En moins d’un an, son enseigne a enregistré plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires suite à l’application du concept low cost dans chacune de ses boutiques.

Vendre des lunettes à 10 euros : le concept low cost de Morlet

Morlet est considéré comme le « Xavier Niel de l’entreprise Free dans le secteur de l’optique ». En ouvrant la première boutique de Lunettes pour tous en 2013, ce jeune entrepreneur a décidé de défier les prix et les codes de vente du secteur en vendant des lunettes 10 fois moins chères par rapport aux produits proposés par les boutiques traditionnelles et ses principaux concurrents. Une paire de lunettes qui coûte 450 euros chez les concurrents, il la vend à 35 euros seulement dans son magasin. De plus, le prix appliqué dans chaque enseigne ne dépasse pas les 150 euros et génère une marge de 50 % brute, affirme le dirigeant. Comment ? Tout simplement en misant sur les volumes. En adoptant ce concept low cost, paul morlet parvient à conquérir rapidement le marché, surtout pendant la période de Covid-19 durant laquelle les pouvoirs d’achat des Français ont considérablement diminué. De plus, ce système de vente a attiré l’attention des médias, et même le ministre du commerce français. Ce dernier a réalisé alors une revivification des prix moyens des lunettes sur le marché. Trouvez sur ce site les parcours professionnels de Morlet.

Livrer des lunettes en moins de 10 minutes 

Si Morlet veut vendre des lunettes à un prix beaucoup moins cher que sur le marché, il doit aussi trouver des moyens efficaces pour écouler rapidement ses produits. Sinon, le Paul Morlet management ne produit aucun effet avec des offres inférieures à la demande. Pour cela, le jeune entrepreneur a lancé un pari en promettant à ses clients de recevoir leurs commandes sur place en moins de 10 minutes et quelques soient les modèles. Mais avant de réaliser ce temps de livraison, un record dans l’univers de l’optique, il doit trouver des équipes performantes et efficaces. Dans chaque magasin, il engage 40 lunetiers pour garantir la livraison des commandes en 10 minutes. En quelques jours d’ouverture des magasins, Morlet a réussi son pari en vendant plus de 150 paires de vues par jour. Par ailleurs, les deux boutiques de Lunettes pour tous installées dans la capitale et à Lyon distribuent 500 paires par jour. Par contre, l’enquête d’UFC Que choisir de 2013, affirme que les opticiens traditionnels n’en vendent que 3 paires de vues au quotidien. Depuis le lancement officiel de sa première boutique, en 2014, plus de 100 000 paires d’optiques ont été écoulées sur le marché national.

La mise en place d’une stratégie marketing sur mesure

Pour se permettre d’imposer ce concept low cost sur le marché de l’optique, Morlet s’est aussi libéré des marques en concevant les siennes pour les verres et les montures. Cela a permis notamment de maîtriser les coûts de son entreprise, indique-t-il dans une discussion entre les futurs entrepreneurs français. Cela figure également dans le Paul Morlet management. Cette stratégie lui permet aussi de transformer, à sa guise, ses lunettes personnalisées en seulement quelques jours.  Morlet prévoit désormais de lancer son entreprise spécialisée dans la vente des lunettes avec un système low cost sur internet. Il envisage également de s’étendre à d’autres métropoles de France. Avec pour simple contrainte de s’implanter dans des agglomérations suffisamment grandes pour s’assurer le flux nécessaire aux concepts de ventes de ce jeune entrepreneur dans l’univers de l’optique. Par ailleurs, Morlet compte bien conquérir le marché international d’ici quelques années.

L’utilisation d’une machine personnalisée pour l’entreprise

Les lunettes low cost de paul morlet exigent l’utilisation de matériel performant et efficace. Pour cela, il a commandé au Japon sa propre machine. Cette dernière est automatisée et customisée par ses équipes formées par des ingénieurs en mécanique pour satisfaire les besoins des opticiens en rendement. Cela a demandé 4 ans de travail basé sur le développement mécanique et informatique, souligne Morlet lors d’une conférence de presse. Cette machine dispose d’un système de fabrication optimisé et rapide, bien adapté à chaque type de verres. La capacité maximum de production est de 1000 montures par jour. Pour la mise en place de ce concept low cost, l’entrepreneur a investi plus d’un million d’euros pour le lancement de chacune de ses boutiques, pour l’acquisition de la machine et pour le recrutement des collaborateurs. En effet, il a engagé plus 200 opticiens aujourd’hui dans l’entreprise Lunettes pour tous.

Quel statut choisir pour un freelance ?
Lunettes pour tous : guide sur l’entrepreneur gagnant Paul Morlet