Peut-on être salarié à temps plein et cumuler une activité d’auto-entreprise ?

Être salarié et micro-entrepreneur peut être motivé par la fièvre de l’entrepreneuriat ou l’aspiration à un revenu plus importante. Dans tous les cas, il s’agit d’une méthode qui permet de profiter des avantages d’être à la fois salarié d’une entreprise et entrepreneur soi-même. Il faut se demander, cependant, est-ce légal d’être à la fois salarié et entrepreneur ?

Le statut de salarié est-il compatible avec le statut d’entrepreneur ?

Le salarié désigne un employé s’engageant à effectuer un travail, à temps partiel ou à temps plein, pour le compte de son employeur. Cela est en contrepartie d’une mensualité. Il peut s’engager pour une période indéfinie ou limitée. Quant au micro-entrepreneur, celui-ci est un statut d’entreprise individuelle. Il permet d’entreprendre une activité professionnelle régulièrement et ponctuellement.

Vous n’avez pas à vous inquiéter si vous désirez être salarié et micro-entrepreneur, car ce statut particulier est bel et bien légal. C’est à partir de 2008 que ce statut combinant le salarié et l’entrepreneur a été créé. Le but de cette combinaison est de permettre aux salariés d’arrondir leurs revenus en créant leurs propres entreprises. Loin d’être interdite, l’initiative des salariés pour créer leur propre entreprise est même encouragée. Cela peut se constater par la possibilité pour les agents de la fonction publique d’embrasser également ce statut. En effet, la clause qui interdit aux agents de la fonction publique de prétendre à des activités privées lucratives ne touche pas le statut du salarié auto-entrepreneur.

Le statut du salarié auto-entrepreneur plus en détails

Même si le statut d’auto-entrepreneur est encouragé, il reste le fait qu’être salarié et micro-entrepreneur peut présenter des conflits d’intérêts. Cela concerne particulièrement la relation du salarié avec son employeur et son activité entrepreneuriale. C’est pour cette raison que vous devez toujours vous informer si votre contrat de travail ne comprend pas une clause d’exclusivité ou encore une clause de non-concurrence. La clause d’exclusivité contraint le salarié à ne participer à aucune autre activité professionnelle jusqu’à la résiliation de son contrat de travail. Toutefois, cette clause est suspendue pour une année, si vous venez de créer votre entreprise. En ce qui concerne la clause de non-concurrence, elle protège votre employeur d’une concurrence qui pourrait survenir entre son activité et l’activité de votre entreprise. Son application s’étend même après la fin de votre contrat de travail, mais cette clause est soumise à des conditions.

Quel est l’impact de l’auto-entrepreneuriat sur votre numéraire ?

Pour commencer, soyez rassuré, le fait d’être salarié et micro-entrepreneur n’a pas d’impact négatif sur votre salaire en tant qu’employés. En effet, votre employeur ne peut pas diminuer votre salaire sous prétexte que vous exercez une activité entrepreneuriale. Vos deux activités sont totalement indépendantes l’une de l’autre, en ce qui concerne la paie. Toutefois, vous êtes tenu de déclarer votre revenu entrepreneurial. Ainsi, il vous incombe de payer les charges sociales et les impôts sur votre revenu en tant qu’entrepreneur. Une exception subsiste, vous restez affilié à votre assurance maladie et maternité en tant qu’employé.

Quels sont les avantages liés au régime de la micro-entreprise ?
En quoi consiste le régime fiscal de la micro-entreprise ?