Qui peut devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur ?

Avec la pénurie en offre de travail, beaucoup de personnes souhaitent aujourd’hui devenir auto-entrepreneur. Toutefois, il n’y a pas que les demandeurs d’emploi qui veulent se lancer dans ce domaine encore florissant. Salarié, étudiant, retraité, femme au foyer ou encore fonctionnaire, tous souhaitent devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur. La question qui se pose est donc : ce secteur est-il ouvert à tous ? Comment devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur ? Mais avant de répondre, il est d’abord essentiel d’aborder la différence entre micro-entrepreneur et auto-entrepreneur.

Comment définir l’auto-entreprise ou la micro-entreprise ?

Par définition l’auto-entreprise est un régime spécifique au sein de la grande famille de l’entreprise individuelle. Un statut auquel les entrepreneurs individuels peuvent choisir pour bénéficier d’un régime comptable, fiscal et social simplifié. Créés en 2008 pour des personnes dont l’activité est sous la forme d’une entreprise individuelle, le régime ainsi que le statut d’auto-entrepreneur rencontrent un franc succès auprès des Français. Près de la moitié des entreprises françaises sont désormais des micro-entreprises. Mais quelle différence y a-t-il donc entre ces deux termes ? En fait, si avant le 1er janvier 2016, il y avait une différence entre micro-entreprise et auto-entreprise, après cette date, c’est devenu du pareil au même. Aux yeux de la loi, il n’existe plus d’auto-entreprise ou de micro-entrepreneur bien distinct. La loi Pinel a fait en sorte de fusionner les deux.

Qui peut devenir micro-entrepreneur ?

En réalité, tout le monde peut devenir auto-entrepreneur. Qu’il soit salarié, fonctionnaire, retraité ou autre, le régime est ouvert à tous. Il suffit juste de respecter quelques règles et obligations. Quelles sont donc ces conditions ? Pour être micro-entrepreneur, il faut que la personne soit effectivement une personne physique créant ou ayant déjà une entreprise individuelle qui exerce dans des activités commerciales, libérales ou artisanales. Il faut également que la personne soit libre d’organiser son travail à sa convenance et sans contrainte. Du fait de son statut d’auto-entrepreneur, il est aussi essentiel qu’aucune personne tierce ne lui donne d’ordre ou de directives, ne contrôle l’accomplissement de ses tâches ou ne verbalise ses manquements.

Comment devenir micro-entrepreneur ?

Le statut ne nécessite généralement aucun diplôme particulier. Toutefois, certaines activités requièrent la détention ou la déclaration de certains niveaux d’étude. Pour devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, la première chose à faire c’est donc de faire une déclaration d’auto-entrepreneur pour procéder à l’inscription. La déclaration doit être transmise en ligne au Centre de Formalité des Entreprises compétente. Une fois l’inscription faite, vous bénéficiez du régime fiscal de la micro-entreprise. Vous êtes également affilié au régime des indépendants. Vous bénéficiez ainsi d’un certain nombre d’aides pour auto-entreprise donc les aides de la Chambre des métiers et de l’artisanat, les aides des Chambres de commerce et de l’industrie ainsi que les aides à la création d’entreprises.

Quels sont les avantages liés au régime de la micro-entreprise ?
En quoi consiste le régime fiscal de la micro-entreprise ?